Archives de catégorie : ressources

Lancement du nouveau centre de ressources multimédia

Après deux ans de travail collectif, d’enquêtes et de recherches qui ont impliqué une centaine de jeunes européens autour du projet « Eau bien commun-domaine d’expertise des jeunes », nous avons le plaisir de présenter un nouveau centre de ressources multimédia, réalisé de façon collaborative pour nourrir l’expertise citoyenne et publique autour de l’eau bien commun.
Vous y trouverez, entre autre, des cursus en ligne sur les politiques de l’eau et sur le liens entre eau et climat, une boîte à outils pour la citoyenneté créative, des fiches de bonnes pratiques, une bibliothèque multimédia…

Nous vous invitons à découvrir ce nouveau centre de ressources et à découvrir comment y participer à l’occasion du :

WEBMINAIRE DE LANCEMENT
mardi 29 novembre à 18h30
INSCRIPTIONS>>>ICI

Protection des sources d’eau potable : mieux comprendre les politiques publiques

Un nouveau site internet, mis en ligne par l’ONEMA,  veut rendre plus lisibles les politiques publiques pour la préservation de la qualité des eaux de captage à l’échelle des territoires.

Le site se concentre sur la lutte contre les pollutions diffuses (contamination des eaux par une substance indésirable dont l’origine n’est pas ponctuelle mais issue d’une multitude de sources dispersées dans l’espace et dans le temps),  les nitrates et les pesticides en particulier Continuer la lecture de Protection des sources d’eau potable : mieux comprendre les politiques publiques

A découvrir: « Eau publique, eau d’avenir : l’expérience mondiale de la remunicipalisation »

Sans titreC’est une vague sans précédente de remunicipalisation qui intervient aujourd’hui en France et dans le monde. Non le service public n’est pas mort! Oui aujourd’hui notre service public trouve son nouvel élan dans le domaine de l’eau!

L’observatoire des multinationales et six partenaires européens viennent de publier une version française de l’ouvrage « Eau publique, eau d’avenir : l’expérience mondiale de la remunicipalisation ». La France est historiquement un acteur incontournable dans la gestion déléguée des services publics (DSP). Nous retrouvons les premières concessions dans le domaine de l’eau au XVIIIème siècle. Cela a été le cas, par exemple,  en 1853 dans la capitale gauloise à Lyon.  Ce modèle de gestion déléguée de l’eau s’imposait petit à petit en France, en Europe et dans le monde. Cependant, depuis quelques années et, à notre grand bonheur, ce phénomène de délégation des services de l’eau et de l’assainissement connait un revers sans précédent.

Continuer la lecture de A découvrir: « Eau publique, eau d’avenir : l’expérience mondiale de la remunicipalisation »

Un livre à découvrir : (Biens) communs, quel avenir ?

indexPublié aux éditions Yves Michel, ce livre de Pierre Thomé nous propose une réflexion sur les communs. De quoi parle t-on ?  L’eau, l’air, la terre sont les biens de tous et non pas des marchandises appropriables. Pour autant à qui revient leur gestion ? Ce sont des biens publics ? collectifs ? A travers de nombreuses expériences dans le domaine de l’eau, l’agriculture, l’énergie, la santé, le livre nous invite à réfléchir sur le « faire en commun » et tente de proposer une définition pour les « communs ».  En effet, au-delà de leurs caractéristiques naturelles, ce qui rends ces biens « communs » c’est la manière dont on les gère collectivement, démocratiquement. C’est pourquoi, ce livre montre le lien fort entre ces expériences de « faire en commun » et l’économie sociale et solidaire. Dès lors, ces deux mondes se nourrissent. Les outils de l’ESS (association, SCOP, SCIC) s’avèrent utiles pour expérimenter une gestion en commun et dans le même temps la notion de « communs » permet de nourrir la dimension politique et transformatrice de l’ESS.

Les auteurs :

Pierre Thomé : ancien travailleur dans l’action sociale, il est actuellement chargé de mission auprès du Conseil général du Rhône pour évaluer les dispositifs d’accueil et de protection de l’enfance. Militant de l’ESS et du bien commun, il  a déjà publié aux mêmes éditions le livre : « Créateurs d’utopies, Démocratie, autogestion, économie sociale et solidaire » en 2012.

Jean Huet (auteur du chapitre 4) : chargé de mission SCIC à la confédération générale des SCOP. Il est l’auteur du livre « Vers une gestion coopérative de l’eau » (éd. Fondation Gabriel Péri, 2014).

Christian Laval (auteur de la préface) : professeur de sociologie à l’université Paris Ouest Nanterre à la Défense. Dernier ouvrage : « COMMUN. Essai sur la révolution au XXI siècle » (La Découverte, 2014).

 

Découvrez le manuel D comme Droit à l’eau

D comme droit à l'eauCet ouvrage prolonge le manuel « E comme Eau, bâtir et gérer une régie publique » dans la même collection. Ici les auteurs se sont associés pour vous proposer leurs travaux sur le Droit à l’eau. Confrontés à des injustices ils ont décidé d’agir et de trouver des réponses en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement. Les coupures d’eau pratiquées « à tour de bras » au domicile de milliers de familles, ou encore les 12 millions d’usagers sans assainissement collectif dans notre pays les ont mobilisé afin de faire avancer le Droit à l’eau en France. Si l’accès à l’eau est un Droit, la question de la gratuité de l’eau vitale est ici posée. Vous trouverez dans ce manuel tout ce qu’il faut pour faire respecter les lois et règlements mais aussi de quoi faire travailler ensemble les usagers, les élu-e-s et les technicien-ne-s pour faire avancer le Droit humain à l’eau.

Auteurs:
Gabriel Amard, Directeur du Formateur des collectivités
Jean-Claude Oliva, Directeur de la Coordination Eau Île-de-France
Philippe Bluteau, Avocat au Barreau de Paris
Florent Pommier, Journaliste en collaboration avec la Fondation France-Libertés
Riccardo Petrella, Politologue et économiste

Edition: Bruno LePrince

Prix: 4 euros

Découvrez le nouveau manuel « E comme Eau Comment bâtir et gérer une régie publique ? »

e comme eauL’eau, puisqu’elle est un droit, n’est pas une marchandise. Elle n’a pas de « prix ». Certes sa captation, sa potabilisation, sa distribution et son assainissement supposent des coûts. Mais ceux-ci, s’ils doivent être financés, ne doivent pas justifier de faire des profits. Au contraire, ils doivent légitimer la gestion publique de l’eau, seule capable d’assurer à tous le droit à l’eau, et de réaliser les investissements nécessaires, de telle sorte que le gaspillage cesse, que la qualité de l’eau s’améliore, que chacun puisse disposer de l’ « or bleu ».

La régie publique de l’eau, c’est la concrétisation matérielle de ce principe. C’est le droit transformé en politique réelle. A ne pas confondre avec la gestion en société publique locale ou la société d’économie mixte qui maintiennent la gestion de l’eau dans l’univers totalement commercial des sociétés anonymes de droit privé.

Ce manuel, le deuxième de la collection Les manuels des collectivités donnera à tout-e élu-e et aux citoyen-ne-s qui souhaitent agir pour créer une régie publique de l’eau, les outils juridiques, les instruments d’action publique et les exemples nécessaires. Il rappellera également qu’une volonté politique déterminée est indispensable pour s’attaquer aux délégations de service public de l’eau.

Les auteurs:

Vivien Rebière: Consultant-formateur communication publique
Cadre Territorial

Gabriel Amard: Directeur du Formateur des collectivités, Co-initiateur de la Coordination Eau Bien Commun France et co-animateur de la Coordination Jurassienne Eau et Assainissement.

Edition: Bruno Leprince

Découvrir le spectacle – débat : « La légende de Kiabu Boara »

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars 2016, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement 69 en partenariat avec la Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes et la Maison Rhodanienne de l’Environnement a proposé un spectacle – débat autour de la petite pièce de théâtre qui se nomme « La légende de Kiabu Boara ».

SONY DSC

Cette petite histoire, écrite par François Desmero, interprétée par Bertrand  Claudy et Émilie Druet interroge les plus petits comme les adultes, sur les besoins et les usages de l’eau et plus généralement sur la nature humaine. Elle met en scène deux personnages séparés par un seau d’eau claire; un seul seau pour deux. Un seau qui peut bien appartenir à l’un ou à l’autre, qu’importe. Mais l’eau qu’il contient, à qui est elle? Qui en a le plus besoin? Qui l’aura? Négocier, c’est à cela que s’emploient les deux protagonistes. Là où il suffirait simplement de s’entendre.

Continuer la lecture de Découvrir le spectacle – débat : « La légende de Kiabu Boara »

Découvrez le nouveau Film – Documentaire Fleurs du Future : Dobra Voda

Jacket dossier presse ValLe petit cycle de l’eau est ignoré ou méconnu. Grâce à l’évapotranspiration des sols et des végétaux, les continents assurent plus de la moitié de leurs propres ressources hydriques. La transpiration végétale consomme et atténue fortement le rayonnement solaire. Mais la modification de la surface de la planète par les activités humaines a atteint un point critique. La déforestation, l’imperméabilisation des sols par le béton gris des villes et le béton vert des cultures agricoles intensives ont endommagé le petit cycle de l’eau et sa climatisation naturelle. Ces surfaces dégradées produisent d’énormes quantités de chaleur, à une échelle inconnue jusqu’alors dans l’histoire de l’Humanité. L’effet de serre, issu des gaz industriels et des énergies fossiles, mais aussi des émissions phénoménales de carbone organique relâchées par l’agriculture intensive, contribue à stocker cette production de chaleur inédite. Il est cependant possible d’inverser rapidement cette spirale de désertification des continents.

Continuer la lecture de Découvrez le nouveau Film – Documentaire Fleurs du Future : Dobra Voda

Découvrez le film – documentaire Vague Citoyenne

Vague-VISUEL-webVAGUE CITOYENNE, DE QUOI ÇA PARLE ?

Vague Citoyenne est comme l’eau, tombe du ciel, coule, s’infiltre et gonfle les flots.

L’eau est à qui ? À l’État, aux politiques, aux multinationales, aux financiers qui cherchent à se l’approprier, ou bien… à nous toutes et tous ? Des femmes et des hommes, en une déferlante citoyenne, réclament leur simple droit vital. L’eau. En France. Berceau des marchands mondiaux de ce bien commun.

Ce film les suit pendant six années et nous plonge dans le bain des militants de l’eau, de leurs actions coup-de-poing et dans les méandres de la justice française. Les multinationales n’hésitent pas à user de procédés d’un autre âge, dignes de films d’espionnage pour décrédibiliser le mouvement. Une véritable guerre est déclarée. Face à la voix dominante de l’argent, d’autres voix s’élèvent. Ces luttes du quotidien et leurs victoires érodent, vague après vague, le pouvoir des puissants de l’eau.

Continuer la lecture de Découvrez le film – documentaire Vague Citoyenne