Archives de catégorie : Nos articles//PARTICIPATION CITOYENNE À LA GESTION DE L’EAU

Découvrez le manuel D comme Droit à l’eau

D comme droit à l'eauCet ouvrage prolonge le manuel « E comme Eau, bâtir et gérer une régie publique » dans la même collection. Ici les auteurs se sont associés pour vous proposer leurs travaux sur le Droit à l’eau. Confrontés à des injustices ils ont décidé d’agir et de trouver des réponses en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement. Les coupures d’eau pratiquées « à tour de bras » au domicile de milliers de familles, ou encore les 12 millions d’usagers sans assainissement collectif dans notre pays les ont mobilisé afin de faire avancer le Droit à l’eau en France. Si l’accès à l’eau est un Droit, la question de la gratuité de l’eau vitale est ici posée. Vous trouverez dans ce manuel tout ce qu’il faut pour faire respecter les lois et règlements mais aussi de quoi faire travailler ensemble les usagers, les élu-e-s et les technicien-ne-s pour faire avancer le Droit humain à l’eau.

Auteurs:
Gabriel Amard, Directeur du Formateur des collectivités
Jean-Claude Oliva, Directeur de la Coordination Eau Île-de-France
Philippe Bluteau, Avocat au Barreau de Paris
Florent Pommier, Journaliste en collaboration avec la Fondation France-Libertés
Riccardo Petrella, Politologue et économiste

Edition: Bruno LePrince

Prix: 4 euros

Découvrez le nouveau manuel « E comme Eau Comment bâtir et gérer une régie publique ? »

e comme eauL’eau, puisqu’elle est un droit, n’est pas une marchandise. Elle n’a pas de « prix ». Certes sa captation, sa potabilisation, sa distribution et son assainissement supposent des coûts. Mais ceux-ci, s’ils doivent être financés, ne doivent pas justifier de faire des profits. Au contraire, ils doivent légitimer la gestion publique de l’eau, seule capable d’assurer à tous le droit à l’eau, et de réaliser les investissements nécessaires, de telle sorte que le gaspillage cesse, que la qualité de l’eau s’améliore, que chacun puisse disposer de l’ « or bleu ».

La régie publique de l’eau, c’est la concrétisation matérielle de ce principe. C’est le droit transformé en politique réelle. A ne pas confondre avec la gestion en société publique locale ou la société d’économie mixte qui maintiennent la gestion de l’eau dans l’univers totalement commercial des sociétés anonymes de droit privé.

Ce manuel, le deuxième de la collection Les manuels des collectivités donnera à tout-e élu-e et aux citoyen-ne-s qui souhaitent agir pour créer une régie publique de l’eau, les outils juridiques, les instruments d’action publique et les exemples nécessaires. Il rappellera également qu’une volonté politique déterminée est indispensable pour s’attaquer aux délégations de service public de l’eau.

Les auteurs:

Vivien Rebière: Consultant-formateur communication publique
Cadre Territorial

Gabriel Amard: Directeur du Formateur des collectivités, Co-initiateur de la Coordination Eau Bien Commun France et co-animateur de la Coordination Jurassienne Eau et Assainissement.

Edition: Bruno Leprince

Journée de mobilisation sur la thématique de l’Eau Bien Commun A Tarare

Le samedi 2 avril, la Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes et Attac Tarare/l’Arbresle organisaient dans le cadre de la 3ème édition du festival Ecologie – Economie, « L’eau, bien commun ?», une journée de formation, d’information et de mobilisation autour de l’eau. Rythmé par différents moments riches et variés, cet événement qui a rassemblé au total plus d’une centaine de personnes a vu  se conforter le mouvement de l’Eau Bien Commun dans le Rhône, et tout particulièrement dans le pays de Tarare.

Citoyens et élus s’engagent pour changer les politiques de l’eau

SONY DSCLe matin, une formation à destinations des  élus et de la société civile était proposée à l’espace Belfort. Ce temps de partage et d’échanges était axé sur les outils de reconquête d’une gestion véritablement publique de l’eau, en perspective des modifications des territoires avec l’application de la loi Notre. Réunissant une cinquantaine de personnes (élus, citoyens, militants, techniciens, directeur de régie, directeur de syndicat…), cette formation, réalisée par Gabriel AMARD, promoteur reconnu du retour de l’eau en service public, a permis de renforcer l’expertise des citoyens et des élus présents. Décrivant les différents modes de gestion de l’eau qui existent en France, cette formation a montré l’intérêt pour un territoire et pour les citoyens de se rassembler autour des différents enjeux de transformation des politiques de gestion de l’eau potable, de l’assainissement et de protection de la ressource. Seule une coopération étroite entre les différents acteurs de l’eau peut permettre l’émergence d’un véritable débat sociétal qui soit viable, démocratique et constructif.

Cette formation a fait émerger en début d’après midi plusieurs échanges autour des problématiques locales dans la gestion de l’eau sur l’intercommunalité du Pays de Tarare et celle de l’agglomération de Villefranche sur Saône. Ces échanges ont dégagé une volonté d’agir en réseau, avec l’appui des élus locaux et des coordinations Eau Bien Commun afin d’engager et de lancer des dynamiques locales pour le renforcement des compétences publiques de l’eau et du bien commun.

Fini la présidence, place à l’animation collégiale

yukhyuL’Assemblée Générale de la Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes, qui a eu dans l’après midi, a été marquée par un fort rajeunissement du Mouvement Eau Bien Commun régional et une place remarquable des femmes.  Elle a adopté le principe de la gestion collégiale avec un bureau exclusivement composé de co-administrateurs. Au revoir le vieux triptyque président/trésorier/secrétaire si mal adapté aux principes de co-élaboration cher à la Coordination Eau Bien Commun. Cette représentation originale mais  formelle de l’association est doublée par la mise en place d’une animation opérationnelle fluide, réunie chaque semaine : un véritable lieu collégial d’animation de la coordination est librement constitué des bénévoles et salariés qui entendent un temps donné s’investir plus fortement dans la coordination des actions et l’accompagnement des collectifs.

La Vague Citoyenne emporte le Pays de Tarare

IMG_4191En fin de journée a eu lieu une projection débat du film documentaire Vague Citoyenne. Réunissant environ 80 personnes, le film a éclairé la place du citoyen comme acteur de changement des politiques de l’eau et pour le bien commun. Le débat a vu l’intervention de José Douillet, élu de l’Arbresle responsable de la gestion de l’eau, membre de la délégation de l’environnement de la communauté de communes du Pays de l’Arbresle et vice-président du syndicat Mixte d’eau potable Saône-Turdine (110 000 habitants et 68 communes). Il a également réuni Pierre Pignard de l’association APADE, ancien élu à la commune de Joux.

Les échanges ont mis en évidence les importantes capacités d’action  d’élus et de citoyens réunis sur une même ambition : une gestion de l’eau comme un bien commun. Ils ont mis en perspective les différents enjeux du droit à l’eau : tarification de l’eau, rapport aux usagers, protection de la ressource, responsabilité publique, risques de privatisation, usages de l’eau, patrimoine locale, fuites et entretien des  réseaux (…) De nombreuses questions ont portées sur la loi Notre.

Retour sur la soirée du 25 mars 2016– Projection Débat « Fleurs du Futur : Dobra Voda « 

En ouverture de la 3ème édition du Festival Ecologie – Economie, « L’eau, Bien Commun ? » organisé par Attac Tarare – l’Arbresle, nous avons découvert, le 25 mars 2016, le film documentaire « Fleurs du Futur : Dobra Voda ». La projection-débat a eu lieu au cinéma « Le Strapontin » de Sain Bel et a réuni une soixantaine de personnes, dont la réalisatrice du film et l’hydrologue Betty Cachot du Syndicat de Rivières Brévenne Turdine.

La présentation du Festival a été suivie par une performance musicale originale et toute en délicatesse. Jean-Matthieu Bourgeot nous a fait découvrir cet instrument qui se nomme le handpan. Pour revivre son intérprétation, cliquez >>>ICI

Le public a ensuite découvert la dernière réalisation de Valérie Valette. Dans la série des « Fleurs du Futur », Dobra Voda ou « la bonne eau » en slovaque, démontre le rôle déterminant des petits cycles de l’eau et de la gestion des sols dans les phénomènes liés au changement climatique.

hngh

Continuer la lecture de Retour sur la soirée du 25 mars 2016– Projection Débat « Fleurs du Futur : Dobra Voda « 

Découvrir le spectacle – débat : « La légende de Kiabu Boara »

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars 2016, le Mouvement National de Lutte pour l’Environnement 69 en partenariat avec la Coordination Eau Bien Commun Rhône-Alpes et la Maison Rhodanienne de l’Environnement a proposé un spectacle – débat autour de la petite pièce de théâtre qui se nomme « La légende de Kiabu Boara ».

SONY DSC

Cette petite histoire, écrite par François Desmero, interprétée par Bertrand  Claudy et Émilie Druet interroge les plus petits comme les adultes, sur les besoins et les usages de l’eau et plus généralement sur la nature humaine. Elle met en scène deux personnages séparés par un seau d’eau claire; un seul seau pour deux. Un seau qui peut bien appartenir à l’un ou à l’autre, qu’importe. Mais l’eau qu’il contient, à qui est elle? Qui en a le plus besoin? Qui l’aura? Négocier, c’est à cela que s’emploient les deux protagonistes. Là où il suffirait simplement de s’entendre.

Continuer la lecture de Découvrir le spectacle – débat : « La légende de Kiabu Boara »

Le 20 mars 2016, c’était la « Cleanin’March » à Lignano organisée par le collectif de jeunes européens Robineti!

Le dimanche 20 mars 2016, l’association Mente Libere a organisé la troisième édition de la “Cleanin’ March” à Lignano Sabbiadoro le long du Lungolaguna Trento.

hvuCet événement qui a réuni des membres du collectif de jeunes européen Robineti et l’association CeVi fut l’occasion de réaliser collectivement une action utile et signifiante pour préserver notre ressource en eau.  Pendant cette journée, les participants  ont procédé à la collecte des déchets présents sur le long de la côte Adriatique. Alternant des moments conviviaux et ludiques, cette journée fut une formidable occasion pour aborder les problématiques de l’eau bien commun avec les participants et le grand public présent.

Continuer la lecture de Le 20 mars 2016, c’était la « Cleanin’March » à Lignano organisée par le collectif de jeunes européens Robineti!

Découvrez le nouveau Film – Documentaire Fleurs du Future : Dobra Voda

Jacket dossier presse ValLe petit cycle de l’eau est ignoré ou méconnu. Grâce à l’évapotranspiration des sols et des végétaux, les continents assurent plus de la moitié de leurs propres ressources hydriques. La transpiration végétale consomme et atténue fortement le rayonnement solaire. Mais la modification de la surface de la planète par les activités humaines a atteint un point critique. La déforestation, l’imperméabilisation des sols par le béton gris des villes et le béton vert des cultures agricoles intensives ont endommagé le petit cycle de l’eau et sa climatisation naturelle. Ces surfaces dégradées produisent d’énormes quantités de chaleur, à une échelle inconnue jusqu’alors dans l’histoire de l’Humanité. L’effet de serre, issu des gaz industriels et des énergies fossiles, mais aussi des émissions phénoménales de carbone organique relâchées par l’agriculture intensive, contribue à stocker cette production de chaleur inédite. Il est cependant possible d’inverser rapidement cette spirale de désertification des continents.

Continuer la lecture de Découvrez le nouveau Film – Documentaire Fleurs du Future : Dobra Voda

Mobilisation en Espagne pour la défense de l’Ebre

index
logo de la Plateforme de défense de l’Ebre.

Il y a un mois de cela, le 7 février 2016, Amposta était le siège d’une manifestation d’importance pour la  défense de l’Ebre. L’ une des jeunes participante du projet « Eau bien commun – domaine d’expertise des jeunes » a pu s’y rendre. Retours sur cette manifestation qui illustre un combat plus ancien et la naissance d’un mouvement qui prône une nouvelle culture de l’eau.

Llavanguardia, l’un des plus vieux périodique d’Espagne, titrait le 05 février : « Amposta se prepara para una manifestación histórica en defensa del Ebro » (Amposta se prépare pour une manifestation historique pour la défense de l’Ebre).  Amposta est la ville la plus proche avant l’entrée du Delta de l’Ebre et, effectivement, le 07 février ce sont plus de 50 000 personnes1 qui se sont regroupés pour manifester.

20160207_124715
Manifestation pour la défense de l’Ebre à Amposta le 07/02

Continuer la lecture de Mobilisation en Espagne pour la défense de l’Ebre

INVITATION: Quand les usagers font avancer la gestion publique de l’eau // 25 mars // Avignon

Cette journée de travail qui se déroulera le vendredi 25 mars de 10H à 17H à l’Hôtel de ville d’Avignon, organisée par Eau Bien Commun PACA, Eau Bien Commun France et le MNLE regroupera  entités de gestion publique de l’eau, élus et associations qui luttent pour l’implication des usagers dans cette gestion. Son objectif consiste d’abord à aboutir à un constat partagé sur les modifications institutionnelles introduites par les lois MAPTAM et NotRe et sur leur impact sur les régies. Il s’agira d’apprécier où nous en sommes du mouvement de retour à la gestion publique et des luttes des usagers contre les coupures d’eau et les autres abus des distributeurs d’eau. A l’ordre du jour aussi, la création et le renforcement des structures d’expertise nécessaires aux citoyens. Cette journée s’inscrit aussi dans la préparation des assises nationales des services publics qui auront lieu le 19 novembre à Paris.

Continuer la lecture de INVITATION: Quand les usagers font avancer la gestion publique de l’eau // 25 mars // Avignon

Natua (01) – Espace Malraux // Le 15 mars – 20H00 // Réunion publique sur l’eau

réunion publique Haut BugeyLe Collectif Citoyen du Haut-Bugey organise le mardi 15 mars à 20H00 une réunion publique autour de la thématique de l’eau. Les notions de bien commun, du prix de l’eau et de sa gestion appliquées au contexte locale seront abordées tout au long de cette soirée. Animé par Gabriel Amard (co-fondateur France Eau Publique,co-animateur de la Coordination de Eau Bien Commun France), cette réunion d’information est ouverte à toutes et à tous.

N’hésitez pas à diffuser ce message autour de vous!